ENGLISH

 

 

Description : Description : Description : E:\www.bertrandfavreau.net\promenadeurop_fichiers\cabarrus.jpgPromenade européenne dans Bordeaux. 3

 

Les fontaines de Visconti

  Place de la Bourse

 


Description : E:\www.bertrandfavreau.net\promenadeurop_fichiers\visconti.jpg

 

Issu d’une célèbre famille d’archéologues italiens (son grand-père Giambattista Antonio Visconti (1722-1784) a fondé le musée du Vatican dont son père, fut le conservateur), Louis Tullius Visconti est né à Rome, le 11 février 1791, au Palazzo Chigi, face à la fontaine de Giacomo Della Porta. Au cours de son enfance à Rome, il vécut les difficultés de son père Ennius Quirinus Visconti (1751-1818) qui, après avoir été nommé ministre de l’Intérieur lors de l’arrivée des Français, dut abandonner l’Italie pour se réfugier à Paris. Sa mère, restée seule avec ses deux enfants à Rome, fut poursuivie, tous ses biens confisqués.

Mais après la bataille de Marengo, le gouvernement français donna l’ordre de lui restituer tous les biens confisqués et lui fournit les moyens de rejoindre la France. Lorsque Visconti arriva à Paris, en 1801, il avait 10 ans. Comme son père, nommé conservateur des antiquités et des tableaux au musée du Louvre, il y occupera les plus hautes fonctions. En 1840, il conçut la cérémonie du retour des cendres de Napoléon, puis construisit le tombeau des Invalides. En 1853, il fut chargé de réunir le Louvre aux Tuileries.

Visconti passa son enfance à Rome, la ville aux 2 000 fontaines, et conserva de cette enfance romaine une passion. Pendant vingt ans, de 1824 à 1849, Visconti travailla presque sans discontinuer aux quatre fontaines de Paris. Il en construira quatre – chiffre symbolique et fatidique : les fontaines Gaillon (1824-1828), du square Louvois (1835-1839), Molière (1841-1843) et de la place Saint-Sulpice (1842-1848). Ces fontaines de Paris, Visconti les a rêvées et les a voulues l’une après l’autre. Dès qu’un espace s’offrait dans la ville, il songeait à y construire une fontaine. Chargé de la démolition de la chapelle expiatoire de la rue de Richelieu, il songea à y installer la fontaine Louvois, hommage aux quatre grands fleuves de France, sœur aînée de la fontaine de Bordeaux. Et lorsque l’espace se déroba, comme dans la Rome du XVIe siècle, il s’adossa aux immeubles au croisement des rues, pour la fontaine Molière de la rue Richelieu.

Ces fontaines furent bien l’œuvre de sa vie. Huit ans avant de mourir, il préparait un grand ouvrage, en forme de testament, écrivant un texte de présentation pour chacune des fontaines, ses œuvres de prédilection. Lorsqu’il apprit, en 1852, que le gouvernement autorisait la ville de Bordeaux à emprunter pour construire des fontaines monumentales, il prépara trois projets : la fontaine de Mercure pour la place Dauphine, la fontaine de la ville de Bordeaux pour la place des Quinconces et la fontaine des Trois Grâces, destinée à l’origine à remplacer la statue de Tourny.

Visconti ne construira pas sa cinquième fontaine. Pas plus qu’il ne vit la réunion du palais du Louvre et du palais des Tuileries qu’il avait conçue. Il mourut d’une crise cardiaque en 1853. Mais les dessins qu’il n’avait pu envoyer, son fils – qui signera l’ouvrage consacré aux fontaines – les offrira à la ville, comme « la dernière pensée du grand architecte ». Un seul verra le jour … …

… …

… …

 

FParis.Fontaine Louvois

Louis Visconti – Fontaine Louvois, Rue de Richelieu à Paris.

 

Projet - Grande Fontaine de Bordeaux, Place des Quinconces

Louis Visconti : Projet pour la Grande Fontaine de Bordeaux, Place des Quinconces.

 

Projet pour la fontaine de Mercure

           Louis Visconti. Projet pour la fontaine de Mercure, Place Dauphine, Bordeaux [Gambetta actuelle].

 

Louis Visconti : Projet pour la Fontaine des Trois-Grâces à Bordeaux.

 

Fontaine des Trois-Grâces à Bordeaux

 

Continuer le long du quai Richelieu, jusqu'à la porte Cailhau.

 

 

 

© Bertrand Favreau 2011

Ce texte est protégé par la législation sur le droit d'auteur.

Toute reproduction même partielle expose à des poursuites pénales pour le délit de contrefaçon.

 

© Bertrand Favreau 2011. Reproduction interdite.

 

Description : Retour page d'accueil